PMI France Sud

Voter pour Dynamiser ou le fermer ce forum: http://www.doodle.com/aex7i8wy5f9hw6iy


    La chaine critique - Poursuivez le débat...

    Partagez
    avatar
    CJBonetto

    Nombre de messages : 400
    Age : 54
    Centre(s) d'intérêt dans le PM : KM, Coaching, Consulting, Training, PMO
    Date d'inscription : 30/10/2006

    Re: La chaine critique - Poursuivez le débat...

    Message par CJBonetto le Jeu 6 Mar - 13:30

    (j'ai déplacé cette réponse ici, pour plus de facilité. Message initial de Michel Operto)

    Bonjour,

    poursuivons débat et partage d'expériences sur la TOC sur ce forum.

    Etes-vous déjà practicien(ne) de cette méthode? quel retour d'expérience pouvez-vous partager?

    Michel.

    La chaîne critique, basée sur la théorie des contraintes, propose de nouvelles règles de gestion pour l’accès aux ressources critiques afin d’améliorer la performance globale de nos projets.

    Comme nous le rappela Eric Robin à Sophia en Férier 2008, le mode opératoire actuel est souvent celui-ci :

    1. Pour respecter les délais globaux, le management insiste pour que chaque tâche respecte le planning
    2. Pour respecter ces engagements, chaque responsable de tâches ajoute une marge de sécurité sur chacune de ses tâches
    3. L’avancement est mesuré en fonction du dépensé (temps et investissements) en rapport au reste à faire
    4. Les plannings sont de plus en plus détaillés aboutissant à une myriade de tâches individuelles

    Mais ceci améliore-t-il réellement les résultats globaux du projet?

    Pas nécessairement, et un effet inverse est même très souvent obtenu.

    Tout d’abord parce que l’on ne peut ignorer qu’une tâche projet est difficile à estimer. Il s’agit souvent de produire un livrable unique qui n’a jamais été réalisé auparavant.

    Il y a donc une large différence entre une estimation réaliste et la réalité comme le rappelle les courbes ci-contre.

    Force est de constater que l’approche que supporte le mode opératoire actuel induit des marges de sécurité très importantes lorsque l’on cumule des marges prises au niveau de chaque tâche.

    Et en plus, elles sont gaspillées !

    En effet, Éric nous rappela quelques-uns des syndromes classiques qui génèrent les gaspillages :

    a. La loi de Parkinson consiste à utiliser tout le temps imparti à une tâche.
    b. Le syndrome du calendrier consiste à attendre la date prévue pour démarrer une tâche même critique.
    c. Le syndrome de l’étudiant : conscient qu’il a plus de temps que nécessaire devant lui pour réaliser une tâche, l’étudiant en reportera le départ pour faire d’autres choses qui l’intéressent davantage.
    d. Le multitâche qui provoque des déperditions de concentration dues aux fréquents arrêts-reprises.

    Quel est ce nouveau mode opératoire que nous propose la Théorie des Contraintes ?

    Commençons par nous focaliser sur l’identification des ressources critiques (les maillons faibles, les goulets d’étranglement, les files d’attente qui s’allongent…) et calculons pour chaque projet, livrable et tâche qui consomment ces ressources les retours de valeur qu’elles produisent.

    En marketing produit, le meilleur produit serait celui qui génère le plus de chiffre d’affaire au regard de l’heure de cette ressource critique. En management de projet, le meilleur planning est celui qui saura optimiser l’utilisation de celle-ci.

    Ensuite, recentrons-nous sur l’important qui, en matière de planning, est de respecter le délai global. Pour se faire, nous intègrerons au chemin critique (le « critical path ») les contraintes de ressources. Réduisons les marges de sécurité de chaque tâche et mutualisons les marges de sécurité dans un tampon de projet et des tampons auxiliaires. Réexaminons le séquençage des projets pour minimiser le multitâches et implémentons un nouveau suivi de projet qui reflètera notre nouvelle approche.

    Les indicateurs principaux en sont :

    1 Le pourcentage d’avancement sur la chaine critique
    2 Le taux de consommation du tampon de projet
    3 Le ratio entre le niveau de consommation du tampon de projet et le pourcentage d’avancement sur la chaine critique.

    Bien sûr, cette modification assez radicale de notre approche ne se fera pas sans réel management du changement. Les résistances souvent rencontrées seront, par exemple dans la culture managériale, un management fondé sur la méfiance et la non acceptation des aléas. Le management doit se focaliser sur l’exécution des tâches au plus vite et non le respect des délais. Par ailleurs, il doit autoriser (par moment ! ) les gens à ne rien faire.

    Rappel de quelques liens internet pour aller plus loin:

    http://www.tocc.com/TOC%20for%20Project_Management.htm
    http://theoryofconstraints.blogspot.com/
    avatar
    FThomann

    Nombre de messages : 7
    Age : 52
    Date d'inscription : 20/08/2007

    Re: La chaine critique - Poursuivez le débat...

    Message par FThomann le Mer 7 Nov - 22:52

    Bonjour,

    A propos de la conduite du changement des mentalités, voici une référence d'ouvrage qui me sert tous les jours :
    « La Stratégie du projet latéral » -O. D’Herbemont et B. César - Ed. Dunod – 2004

    Je conseille fortement Smile

    YBouyssou
    Admin

    Nombre de messages : 130
    Age : 40
    Date d'inscription : 18/08/2006

    Re: La chaine critique - Poursuivez le débat...

    Message par YBouyssou le Lun 1 Oct - 15:28

    Merci
    avatar
    CJBonetto

    Nombre de messages : 400
    Age : 54
    Centre(s) d'intérêt dans le PM : KM, Coaching, Consulting, Training, PMO
    Date d'inscription : 30/10/2006

    Re: La chaine critique - Poursuivez le débat...

    Message par CJBonetto le Lun 1 Oct - 12:16


    YBouyssou
    Admin

    Nombre de messages : 130
    Age : 40
    Date d'inscription : 18/08/2006

    Re: La chaine critique - Poursuivez le débat...

    Message par YBouyssou le Lun 1 Oct - 11:59

    Bonjour,

    Je n'ai malheureusement pas pu assister à cette présentation, il y aurait-il des documents sur le sujet disponible quelque part?

    Merci
    avatar
    mbensaid

    Nombre de messages : 2
    Age : 45
    Date d'inscription : 19/04/2007

    Re: La chaine critique - Poursuivez le débat...

    Message par mbensaid le Lun 1 Oct - 11:20

    Oui tu as raison, pour mettre en place une telle démarche il faut avoir une trés forte expérience en MDP et la clef de tout c'est le changement de mentalité.

    Sur ce dernier point, qui est le maillon faible de la chaine critique, j'aimerais bien avoir des retours d'expérience.

    Mkl
    avatar
    CJBonetto

    Nombre de messages : 400
    Age : 54
    Centre(s) d'intérêt dans le PM : KM, Coaching, Consulting, Training, PMO
    Date d'inscription : 30/10/2006

    Re: La chaine critique - Poursuivez le débat...

    Message par CJBonetto le Lun 1 Oct - 11:11

    Nous avons sans doute tous retenu les principaux messages d'Eric. Il y a cependant certains éléments, parfois anodins, qui ont suscité chez chacun d'entre nous une réflexion particulière.

    Pour moi se fut en particulier
    - La chaine critique: 80% changement de comportement, 20% technique
    -L'optimum d'un système n'est pas la somme des optimums locaux
    -Syndromes de l'étudiant, du calendrier et de parkinson
    avatar
    MOperto
    Admin

    Nombre de messages : 328
    Age : 57
    Centre(s) d'intérêt dans le PM : PMO, Portfolio Management, Internation Projects, IT Projects, Leadership
    Date d'inscription : 05/12/2006

    La chaine critique - Poursuivez le débat...

    Message par MOperto le Lun 1 Oct - 7:47

    L’animateur et speaker, Éric Robin, commença par une introduction à la théorie des contraintes, pour enchainer ensuite sur les problèmes et dilemmes du manager de projet dans le mode opératoire actuel.

    Ce mode opératoire entraine une dérive vers des plannings de plus en plus détaillés, du micro-management des équipes au niveau de chaque tache, une mesure de l’avancement davantage basée sur le « consommé » que sur le « reste à faire ». Pour palier aux incertitudes, des marges importantes sont souvent ajoutées à chaque tache. Ces marges sont cachées et en fait gaspillées.


    L’approche plus globale de la chaine critique considère le projet dans son ensemble afin de respecter le délai total du projet. Elle réduit la somme des marges de sécurité en les concentrant dans un tampon de projet et des tampons auxiliaires (au lieu de chaque tache) et en protégeant le chemin critique. Les projets y sont séquencés pour limiter le multitâches et le suivi de projet prend en compte l’état relatif des tampons.

    Mr Robin en a déduit de nouveaux indicateurs intelligents d’avancement de projet : le pourcentage d’avancement sur la chaine critique, le taux de consommation du tampon projet par rapport à l’état d’avancement…

    Malgré les obstacles à la mise en œuvre indiqués par notre speaker (un chef de projet averti en vaut deux), les participants ont mentionné dans leurs évaluations du forum qu’ils avaient été très intéressés par le sujet et les nouveaux comportements qu’il peut générer.

    POURSUIVEZ LE DEBAT ET PARTAGEZ VOS EXPERIENCES SUR CE FORUM

    Contenu sponsorisé

    Re: La chaine critique - Poursuivez le débat...

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 17 Aoû - 10:42