PMI France Sud

Voter pour Dynamiser ou le fermer ce forum: http://www.doodle.com/aex7i8wy5f9hw6iy


    Dépenses « coulées » (bygones / sunk costs)

    Partagez
    avatar
    MOperto
    Admin

    Nombre de messages : 328
    Age : 56
    Centre(s) d'intérêt dans le PM : PMO, Portfolio Management, Internation Projects, IT Projects, Leadership
    Date d'inscription : 05/12/2006

    Dépenses « coulées » (bygones / sunk costs)

    Message par MOperto le Lun 19 Jan - 12:13

    Bonjour, voici un article de John Reiling qui articule bien le concept de dépenses coulées qui est fréquemment utilisé dans les entreprises anglo-saxonnes et qui m'avait surpris de prime abord lorsque j'y fut confronté. Michel.

    Original article in English:
    http://pmcrunch.com/project_management_process/sunk-costs-let-bygones-be-bygones/

    Dépenses « coulées » : Oublions le passé

    Les dépenses « coulées » sont exactement ce que le nom implique : ce sont les dépenses qui sont "coulées", perdues. L'argent dépensé ne reviendra pas. Il est parti, c’est de l'histoire ancienne. Cependant, il y a souvent malentendu ou un attachement émotionnel à l'argent qui a été dépensé. C'est une difficulté dont nous, en tant que chefs de projet qui regardons toujours vers l’avant, avons besoin de nous souvenir.

    Et ce, particulièrement dans un environnement économique changeant comme aujourd'hui, où la justification originale pour un projet change. Par exemple, cela peut être ce placement de 1,000,000 € dans de nouveaux équipements pour une usine qui devrait produire 250,000 € de bénéfice annuel supplémentaire. Cela peut avoir semblé être un bon projet avant la crise. Cependant, peut-être que cette augmentation prévue du bénéfice est maintenant seulement de 100,000 €. Le point où les dépenses coulées entrent en jeu est que nous avons peut-être déjà dépensé 600,000 € sur cette capacité d'usine supplémentaire. Nous avons donc encore 400,000 € à dépenser. Si nous ne dépensons pas ces 400,000 €, nous n'obtiendrons pas les cent mille dollars annuels supplémentaires de bénéfice que nous prévoyons maintenant. Cependant, si nous nous limitons à considérer l'investissement total de 1,000,000 € en regard du bénéfice de 100,000 € annuel, ce serait un investissement de relativement faible rendement. La clef est de reconnaître que l'argent déjà dépensé est perdu («coulé») et tout ce que nous devrions vraiment regarder est ce que nous pouvons choisir de faire ou pas dans le futur. Dans ce cas, il reste à dépenser 400,000 € pour un bénéfice annuel accru de 100,000 €.

    En tant que managers de programmes et de projets, nous devons toujours regarder vers l’avant. Quand nous considérons quelque chose comme les dépenses coulées, nous devons les laisser derrière nous et examiner les dépenses futures en regard des revenus futurs. Nous devons regarder les futurs cash-flows. Les projets et les programmes sont toujours tournés vers l’avenir. Regarder vers le passé s'applique seulement quand on en vient aux leçons apprises. Souvent cependant, nous pouvons avoir été impliqués dans une décision et avoir un peu de regret ou d'attachement émotionnel à l'argent investi ou au processus de prise de décision. Nous devons être assez disciplinés pour regarder vers le futur et avoir les compétences de leadership pour bien articuler quelles sont les dépenses «coulées» et les différencier du reste à dépenser.

    ______________________
    John Reiling, PMP

      La date/heure actuelle est Ven 22 Sep - 2:07