PMI France Sud

Voter pour Dynamiser ou le fermer ce forum: http://www.doodle.com/aex7i8wy5f9hw6iy


    La douleur, moteur de changement et d'opportunités

    Partagez
    avatar
    MOperto
    Admin

    Nombre de messages : 328
    Age : 57
    Centre(s) d'intérêt dans le PM : PMO, Portfolio Management, Internation Projects, IT Projects, Leadership
    Date d'inscription : 05/12/2006

    La douleur, moteur de changement et d'opportunités

    Message par MOperto le Mer 11 Fév - 8:54

    Un article de John Reiling a attiré mon attention hier:
    Http://pmcrunch.com/project_management_process/change-and-pain/
    J'en ai réalisé une traduction approximative ci-dessous.

    Cet article parle de la douleur en tant que force motrice de changement.

    En effet, dans le cadre des projets que nous conduisons, savoir ce qui fait vraiment mal à nos sponsors ou clients et auquel le projet peut ou pourrait répondre permet un meilleur focus, une meilleure communication et une plus grande satisfaction des attentes exprimées ou pas.

    D'autre part, c'est souvent en posant des questions simples: "Qu'est-ce qui fait mal? Où avez-vous le plus mal?" à nos clients, nos supérieurs, nos équipiers, nos collègues, que nous identifions de réelles opportunité d'apporter de la valeur et de proposer des solutions/projets qui intéresseront forcément ces personnes car peu d'entre elles aiment souffrir.

    Identifier les sources de douleur amène donc à identifier des opportunités de business.

    ++++++++++++++++++++++++++++++++++++
    Changement Et Douleur, John Reiling

    Changement et douleur sont corrélés de deux ou trois façons. D'abord, je pense que nous avons tous entendu plusieurs fois que le changement peut être douloureux. D'un autre coté, souvent, le changement est douloureux. Poussant cette idée un peu plus loin : le plus souvent, les gens ne sont pas enclins à changer à moins qu'ils n'éprouvent suffisamment de douleur pour les y inciter. Comment pouvons-nous utiliser cette idée dans nos projets et programmes ?

    Si nous commençons par l'idée que le changement n'arrive pas sans douleur, alors nous devons comprendre ce qui fait mal. Sur beaucoup de projets, j'ai essayé d'extraire des exigences en suivant le principe d'essayer de trouver le(s) point(s) douloureux. C'est similaire à l’approche d’un docteur examinant son patient. Le docteur essaye de trouver le point de douleur. Cela peut indiquer ce qu’il faut faire pour changer les choses et les mettre à la bonne place. Les solutions et les actions dépendent de l'emplacement de la douleur.

    Sur nos projets et programmes, nous avons parfois besoin d’une nette augmentation de la motivation pour bouger des choses dans la bonne direction. Ceci exige que nous soyons clairement capables d'identifier les points de douleur, de comprendre leurs effets et d’être capable de les communiquer clairement à nos commanditaires. J'ai vu beaucoup de projets qui certes ont un but, mais sont aussi quelque peu convenus : Alors qu'ils ont un but, ils n'ont pas de force motrice. But et force motrice peuvent être deux choses différentes. Quand quelqu'un a une douleur sérieuse, il y a là une force motrice au changement nécessaire pour mettre en œuvre les bonnes solutions.

    Au delà du but défini d'un projet, j'essaie très ardemment de trouver les motivations sous-jacentes de faire le projet. Étant armé de ces informations dans leur détail le plus explicite vous permet de communiquer clairement sur là où se trouve la douleur; et quand quelqu'un voit et ressent cette douleur, cela le conduira à l’action. C'est une des façons les plus sûres de provoquer le changement.
    ______________________
    John Reiling, PMP
    Http://pmcrunch.com/project_management_process/change-and-pain/

      La date/heure actuelle est Dim 19 Nov - 0:39