PMI France Sud

Voter pour Dynamiser ou le fermer ce forum: http://www.doodle.com/aex7i8wy5f9hw6iy


    methode agile : synthèse conférence Claude Edmond Cesi-Insa

    Partagez
    avatar
    viacolare

    Nombre de messages : 37
    Centre(s) d'intérêt dans le PM : tous
    Date d'inscription : 28/01/2008

    methode agile : synthèse conférence Claude Edmond Cesi-Insa

    Message par viacolare le Mer 6 Jan - 12:33

    Synthèse Synertal de la conférence de Claude Edmond au cesi Aix-Insa Groupe Provence « Quand la gestion de projet devient un sport extrême... » - Arbois (Aix en provence)

    Mots clés : Processus Unifié (UP pour Unified Process), RUP (Rational Unified Process), Chrystal, XP, Scrum, FDD, DSDM, RAD, www.agilealliance.org Chaordic eXtreme PM, radical PM, lean methodologies, Light methodologies, Agile processes, méthodes agiles, méthodes adaptatives, agile Modeling, http://APLN.org Agile Project Leadership Network, Scrum, Timeboxing, Rolling wave planning (planification dynamique) Earned Value Running (EVR), Last planer système, manifeste agile (www.agilealliance.org)

    Sommaire
    Qu'est ce que la méthode Agile ? 1
    Les témoignages et retours d'expérience 3
    quand la gestion de projet devient un sport extrême! 3
    Contexte 3
    Principes de la gestion de projet Agile 4
    Outils de la gestion de projet Agile 4
    Conclusions 5

    Quiconque a eu un jour la responsabilité d'un projet sait à quel point il est difficile d'être à l'heure, dans le budget et avec un résultat conforme à l'attendu. Les chiffres sont là et montrent le taux d'échec massif de la plupart des projets. Plusieurs raisons peuvent expliquer ces mauvais résultats mais une nous parait non seulement clé dans la compréhension mais aussi d'une importance grandissante: il s'agit de l'incertitude. Incertitude sur le périmètre de ce qui est demandé (le client ne sait pas ce qu'il veut), incertitude sur les imprévus (personne ne connait le futur), incertitude sur les ressources (financement coupé, problèmes humains,...) et bien d'autres éléments dont l'impact se trouve démultiplié dans un environnement de plus en plus turbulent et à travers des stratégies avec des time-to-market de plus en plus critiques.

    Gérer son projet avec des méthodes AGILES permet-il une grande flexibilité opérationnelle ?
     
    Deux intervenants (Helitis) ont témoigné de la difficulté de la gestion de projet avec des cas concrets et un retour d'expériences toujours riche d'enseignements.
    Claude Edmond apporte alors son éclairage avec les nouvelles méthodes de gestion de projet.
    Claude Emond, ing., MEng, MBA, PMP, rmc, CD, oeuvre en management par projet depuis plus de 25 ans. Il a accompagné plusieurs organismes autant publics que privés à mieux fonctionner en mode projet, incluant Hydro Québec, la STM, le MDEIE, le MICC, la CDP, Bain Ultra, SNC Lavalin. Il enseigne la gestion des risques en projet pour les universités Laval et York et le management par projet pour le réseau des écoles d’ingénieurs du Cesi à Rouen, Lyon, Nancy et Aix-en- Provence ainsi que, entre autres, pour Bombardier Aéronautique, l’Institut de développement de produits et Hydro Québec.

    Qu'est ce que la méthode Agile ?
    Les méthodes de développement dites « méthodes agiles » (en anglais Agile Modeling, noté AG) visent à réduire le cycle de vie du logiciel (donc accélérer son développement).
    Le terme « agile » fait ainsi référence à la capacité d'adaptation aux changements de contexte et aux modifications de spécifications intervenant pendant le processus de développement. Ces méthodes sont des procédures de conception de logiciel qui se veulent plus pragmatiques que les méthodes traditionnelles. Grâce aux méthodes agiles, le client est pilote à part entière de son projet et obtient très vite une première mise en production de son logiciel. Ce qui permet une grande réactivité à ses demandes, et une satisfaction réelle du besoin du client (plus que les termes du contrat)
    Approche : développer une version minimale, puis en intégrer les fonctionnalités par un processus itératif basé sur une écoute client et des tests tout au long du cycle de développement.
    Caractéristiques :
    * des valeurs communes,
    * une structure (cycle de développement) commune (itérative, incrémentale et adaptative)
    * une base de pratiques, soit communes, soit complémentaires.

    Exemple de méthodes dites Agiles :
    * DSDM (Dynamic Software Development Method, 1995) la version Anglaise du RAD (Développement rapide d'applications) de James Martin et plusieurs autres méthodes comme ASD ou FDD reconnaissant leur parenté directe avec RAD (1991)(que certains de ses promoteurs présentent comme la première méthode Agile publiée. Méthode du Processus Unifié (UP pour Unified Process). RUP (Rational Unified Process; méthode de développement par itérations promue par la société Rational Software, rachetée par IBM)
    * Les deux méthodes Agiles les plus connues en France sont : la méthode Scrum (1996) et la méthode XP pour Extreme programming (1999).La notion de méthode agile a émergé avec des pratiques ciblant uniquement le développement d'une application informatique. Mais un mouvement managérial plus large (Management Agile) commence à coupler les valeurs Agiles aux techniques de l'amélioration continue de la qualité (MTQS ou Lean).
    NB: Méthodes utilisables selon taille du projet du plus petit au plus important : Chrystal, XP, Scrum, FDD, DSDM, ....


    Les fondements et origine de ces méthodes :
    * En 2001, 17 personnes mirent ainsi au point le manifeste agile (www.agilealliance.org) dont la traduction est la suivante :
    individus et interactions plutôt que processus et outils
    développement logiciel plutôt que documentation exhaustive
    collaboration avec le client plutôt que négociation contractuelle
    ouverture au changement plutôt que suivi d’un plan rigide
    * met fortement l'action sur la co-construction, les relations entre les parties-prenantes, le travail d'équipe élargie

    Les témoignages et retours d'expérience
    Les difficultés habituellement rencontrées par le chef de projet Expérian :
    * Comment faire quand le client ne définit pas son périmètre ?
    * Comment faire adhérer le client ?
    * Grande difficulté entre le temps Agile (2 semaines) et le temps de réaction des acteurs (4 semaines)
    Pour Helitis, les problèmes sont du type :
    * groupe de résolution de problème qui se réunit régulièrement
    * noter les décisions : actions dans des listes d'actions
    * difficulté de la mise en place la conduite du changement (nécessité d'impliquer le client)
    * difficulté à tenir le planning
    * offre mal vendue et mal achetée
    * des erreurs côté fournisseurs : pas de cahier de spec, pas de chef de projet, ...
    * des erreurs côté client : pas de chef de projet, mépris du prestataire, budget ridicule, utilisateurs sur orbite
    Les solutions préconisées :
    * cahier des spec précis et imposé (CCTP & CSFT) : cadrer les demandes informelles et irrationnelles, imposer un budget, imposer des limites, ...
    * Gérer le projet :imposer un club d'utilisateurs, imposer un administrateur, ....
    * vérifier la capacité des parties prenantes

    Quand la gestion de projet devient un sport extrême! (Claude edmond)
    La gestion de projet agile demande d'être très structuré, d'impliquer toutes les parties prenantes (utilisateur, client payeur, fournisseur, ...). C'est comme un voyage en groupe.

    Contexte
    Le XXIe siècle voit la naissance de l'ère des projets : production à la demande (customisation), globalisation des marchés, fenêtres d'opportunités plus réduites, time to market (faut aller vite et mieux que les autres)!
    Deux visions d'un même monde (adapté de Getting a grip on Chaos) :
    * vision cartésienne : la stabilité est la norme, prévisions précises sont possibles, l'important c'est de maintenir le cap (besoin du client), plus de rigueur et de contrôle augmente le niveau de sécurité et la probabilité de réussir
    * vision chaordique (chaos + ordre) : le changement est la norme, incertitude et complexité taxent la précision de nos prévisions, saisir les opportunités et encourager le changement, plus de flexibilité augmente l'adaptation
    La solution est dans la combinaison des 2.
    L'impact sur la gestion de projet est qu'on mixe une approche prédictive (début – plan d'actions prédéfini --> finalité) et une approche adaptative (début --- adaptation du chemin en fonction des imprévus ---> résultat tel que désiré)
    Le risque majeur en projet = mauvais alignement des humains et divergence des perceptions. Pour y remédier :
    . utiliser le Lean project management pour exploiter les talents, transférer l'information, la juste information, l'émergence de bonnes idées, conduire le changement, ...).
    . Utiliser la roue de Wallace : alignement des intérêts individuels et de groupe
    La gestion de projet agile nécessite d'avoir une vraie équipe. Et il faut s'assurer de la pertinence de cette équipe dès les phases de préparation

    Principes de la gestion de projet Agile
    Plusieurs appellations: eXtreme PM, radical PM, lean methodologies, Light methodologies, Agile processes, méthodes agiles, méthodes adaptatives
    Utilisateurs : développement logiciel depuis mi années 1990, début d 'utilisation en développement de produit (ingénierie simultanée)
    Prédire et s'adapter vs prédire (agile) et maintenir le cap (classique)
    Clés du succès :
    * Auto-organisation d'équipe autonomes
    * émergence des processus correcteurs au niveau local
    * évolution et motivation des équipes
    * responsabiliser les parties prenantes (capacité, désidérabilité, promesses, matérialisation des bénéfices, équipes intégrées, ...)
    . principe du dernier planificateur (Last planer système) : c'est celui qui fait le travail. Principe de planification participative, partage du reste à faire
    . principe de capacité (formule de motivation de Vroom : ma capacité x les possibilités de retour x ce que ca représente pour moi = niveau de motivation)
    NB: les 2 derniers paramètres représentent la désidérabilité
    . le management par promesses : livrables à 1 semaine
    . accélération de la récupération des bénéfices (utilisation des « timebox » avec valeur acquise effective ie Earned Value Running (EVR)
    Commentaire : Les clés du succès, fortement basée sur la capacité à faire travailler les hommes/femmes ensemble avec un objectifs commun et partagé sont finalement les clés de réussite de toute initiative et tout sujet, en projets Agiles ou pas !

    Outils de la gestion de projet Agile
    Rolling wave planning (planification dynamique) : principe de la vague déferlante
    Timeboxing : couper en morceau et y aller par étapes; équivalent des version
    Scrum (la mêlée) : échanges fréquents, en petites équipes, série de conversation, ..
    Pourcent de promesses complétées (livrables) : Augmenter dans la durée du projet le nombre de livrables accessibles, de courtes durée, packagés, ...

    Conclusions
    La réalité de la GP ressemble plus à une descente en rafting qu'à une équipe de rameurs synchro sur une mer plate
    La déclaration d'indépendance (2005, http://APLN.org, Agile Project Leadership Network)
    Gestion de projet collaboratif et évolutif
    Stimuler l'auto-organisation

      La date/heure actuelle est Jeu 18 Oct - 0:04